Voyager seule en Islande

– Article écrit par une amie d’école pour son voyage en Islande-

Demain, je pars en Islande Avec Ryanair, cette île coincée entre le Groenland et l’Ecosse. Depuis le temps que j’en rêve, ce périple va devenir réalité.

Alors, j’ai préparé mon voyage dans les moindres détails et, surtout, pensé à prendre des vêtements chauds car, dans ce pays placé au nord, les températures sont fraîches toute l’année.

Après mon arrivée dans la capitale, Reykjavik, j’en ferai le tour. Je sais que cette ville est pauvre architecturalement, mais si riche culturellement ! Je ferais donc le tour des musées et, le soir, j’irai m’imprégner de l’ambiance chaleureuse des bars et des pubs. Par contre,  j’ai décidé de ne pas me baigner dans la piscine extérieure.

lagon-bleu

Pour cela, je préfère me rendre au Lagon bleu, situé à quarante-cinq kilomètre de la capitale. Là, je pourrai me baigner dans une eau turquoise et étonnamment chaude, au milieu d’un paysage féerique. Pourtant, je serai au milieu d’un champ de lave.

Car l’Islande est aussi un pays qui compte de nombreux volcans, des geysers, des fumerolles.

L’Islande, de par sa disposition géographique, est une île quasiment déserte, avec pour seul mammifère terrestre, le renard polaire. Dans ces étendues désertiques, il n’y a pas de reptiles, pas d’amphibiens et une flore quasi inexistante. Mais les paysages sont grandioses et vous invitent à de grandes randonnées, pédestres ou à vélo.

Pour ma part, je louerai une bicyclette et pédalerai autour des lacs. Au loin, j’admirerai les chaînes de montagnes. Si je m’aventure un peu plus, je me retrouverai dans un désert, dont la ressemblance avec la toundra est troublante. Dépaysement assuré !

L’Islande, c’est aussi ses nombreuses cascades, ses glaciers et ses jolis villages si pittoresques. Alors, je m’accorderai un moment pour explorer les fjords. J’admirerai les paysages grandioses. Là, plus rien n’est à l’échelle humaine et j’aurai l’impression d’entrer dans un autre monde.

 carte-islande

Pour retrouver des endroits plus civilisés, je me rendrai à la périphérie de l’île, moins désertique. Là, les paysages sont plus verdoyants. Néanmoins, en Islande, il y a très peu de forêts. Cela explique, en partie, la pauvreté du monde animale. Néanmoins, il y a de nombreux parcs nationaux et je compte bien en voir au moins un.

Après avoir fait le tour de l’île, je m’offrirai une promenade en mer car je compte bien aller à la rencontre des baleines.

Et puis, avec un peu de chance, j’espère pouvoir admirer une aurore boréale. J’en prendrai plein les yeux.

Pour en savoir plus, il est possible de trouver un vol pas cher sur de nombreux comparateur de vols!

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (3 votes cast)
Voyager seule en Islande, 4.0 out of 5 based on 3 ratings

9 commentaires

Leave a Comment